Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs uniques

un compteur pour votre site

Publié par Jeanbatman

Je reproduis ci-dessous un article polémique qui revient sur la diffusion du concert du 10/10/2010 à Londres.


Jean-Michel Jarre, l’homme qui voulait faire “casquer Orange, AT&T et Vodafone” a piraté… son propre concert. Évidemment, derrière cela se cache une belle opération marketing.

Dans les faits, l’homme a retransmis gratuitement en direct sur internet le concert qu’il a donné dimanche soir à Londres. On ne sait pas trop ce qui a motivé Jarre de se tirer une balle dans le pied mais en tout cas, il l’a bel et bien fait puisque nous étions parmi les pirates qui ont enregistré le live grâce à uStream.

Jean-Michel Jarre va désormais continuer sa tournée mondiale qu’il a débuté en mars à Bordeaux.

Pour l’anecdote, il a joué dans l’O2 Arena à Londres.

Mais “O2″, c’est quoi à votre avis ?

Un bandit d’opérateur haut débit fixe et mobile… Quel flibustier ce Jean-Michel.

Source de l'article.

Commenter cet article

Toman 12/10/2010 10:37



Du piratage c'est vite dis ... tout d'abord, la partie video était loin de retranscrire toute la magie du veritable visuel. Ensuite en ce qui concerne le son qui était , certe de meilleure
qualitée que les enregistrements pirates de certains fans assistant aux concerts n'était pas non plus au top de chez top.
Ce que je veux dire, c'est que connaissant l'artiste et les dernieres oeuvres qu'il a sortie, si un DVD sort il sera bien meilleur que cet enregistrement pirate, à savoir un son Suuround 5.1 et
une video en 3D qui immergera le spectateur dans le concert comme si il y était.
Personellement, plus qu'un simple acte d'auto piraterie ou de marketing, j'ai trouvé qu'il s'agissait au contraire d'une experience accessible à tous (enfin du moins ceux qui ont une connexion
internet potable) de pouvoir assister en quasi temps réel à une performance d'un artiste comme si on était avec lui, sur scene, de partager son intimité au milieu de ses instruments et d'en
discuter avec d'autres fans par l'intermediaire d'un tchat, le tout depuis son sallon.
En ce qui me concerne, j'ai adoré cette rencontre presque surréaliste, bien que qu'il s'agisse tout a fait d'autre choses de vivre un concert , meme en tant que spectateur, en vrai.