Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs uniques

un compteur pour votre site

Publié par Jeanbatman

CI-dessous j'ai regroupée une sélection de participations au concours Sublime Mix dans lequel il s'agissait aux internautes d'écrire leur plus beaux souvenirs de la musique de Jean Michel Jarre avec comme seule contrainte la longueur de texte. J'ai souhaité que les auteurs restent anonymes, pour que chacun puisse se refléter le plus possible dans ces témoignages, auxquels j'ai ajouté un titre. Je vous laisse apprécier le résultat, et n'hésitez pas à commenter ces belles lignes ou pourquoi pas apporter votre propre contribution !

 

Merci à tous les participants !

 

 
"Héros d'un soir"  

(Oxygène)

 


"Sur l'autoradio"
 

(La Concorde)

Un soir d’été. J’avais à peu près douze ans. À la télé une émission, en deuxième partie de soirée, passait un reportage sur Jean Michel. C’était après le succès d’Oxygène. Accroupie dans mon canapé, les images de ce beau jeune homme à l’allure romanesque m’avaient éblouie. La pleine lune, dehors, répandait une lumière étincelante, souriante et chaleureuse. C’était qui ce chevalier aux longs cheveux qui me suscitait autant d’émotion ? J’étais allée me coucher comblée d’une joie frémissante mais sans nom.
Une dizaine d’années après, je tombe sur un magazine présentant une interview à Jean Michel. Le re-voilà le mystérieux héros d’un soir d’été magique ! Dès lors j’ai découvert et aimé démesurément sa musique.
  J'étais au premier concert de Jean Michel Jarre a Paris le 14 juillet 1979 sur l’Avenue de la Grande Armée bloquée dans l'embouteillage et trop loin. On ne voyait que les projecteurs et pour avoir le son tout le monde avait mis son autoradio car le concert était retransmis en direct et c'était très bien.


"L'intimité la plus forte"
 

(Oxygène et Equinoxe)

 


"Malade et au lit"

 (Houston)

Souvenir d’une succession d'événements où la musique a suivi mes sensations et mes ressentis. Durant toute la conception de notre enfant. La musique de Jean Michel. Je me souviens des moments tendres enlacé dans l'ivresse des corps avec une mélodie qui suivait la géométrie de l'amour. La sensation de connaitre la vie dans un écrin féminin et les réactions d'un petit ange ressentant les vibrations musicales d'Oxygène et Equinoxe pour lui apporter a son oreille ses premières réactions dans le ventre de sa mère. Même la patience de son arrivée fut accompagnée de cette musique, le son d'un cri, le son d'un cœur, le son de la vie... C'est la musique qui fait battre les cœurs, le cœur des hommes, des femmes, des enfants, des "Fans"   13 ans d'âge. Samedi par le soir. Malade. Au lit. Ennuyé. Il allait éteindre la télévision... Et il s'est fait la lumière. Il commençait la retransmission de Rendez-Vous Houston. Dès lors rien n’a été pareil.


"Sentiments nouveaux"

(Chronologie)

 


"Bestioles bizarres"

(La Défense)

Mon plus beau souvenir de Jarre est en fait le premier. Je devais savoir neuf ans quand, en passant devant la télévision, quelque chose a retenu mon attention.
Il s'agissait du clip de Chronologie IV. La musique a fait naître en moi des sentiments nouveaux, comme un éveil et je la considère ainsi comme la genèse de mon éducation musico-sensorielle.
Depuis ma passion pour la musique Jean Michel Jarre n'a fait que s'accroître et aujourd'hui je peux distinguer trois types de "musiques" : celle qu'on entend sans qu'elle nous apporte véritablement, celle qu'on écoute car elle nous interpelle et enfin la musique dont fait partie celle de Jean Michel que l'on ressent et qui pour moi est la plus enrichissante.
  Je me souviens d'un moment en particulier : le concert à La Défense... C'est probablement le concert qui m'a le plus marqué. A l'époque, on en a beaucoup parlé, et je rappelle l'avoir regardé à la télévision avec mes parents (j'étais encore jeune), et j'étais vraiment impressionné par cette musique, ces visuels et ces bestioles bizarres qui gesticulaient dans tous les sens... Je pense que c'est grâce à cela si aujourd'hui je vais participer au concert de Bercy le 25 mars ;)


"Et à la sortie de l'aéroport"

(Le Caire)

 


"Un jour de révisions"

(Chronologie)

Voici mon plus beau souvenir de Jarre qui restera à tout jamais gravé dans ma mémoire...Je me prénomme Samy alias (zoolook pour les intimes) le plus beau cadeau restera celui du 24 décembre 1999 ou pour mes 15 ans mon père, égyptien, m' a emmené avec lui en Egypte pour aller voir ma famille... au départ je n'étais au courant de rien et je ne voulais pas aller là-bas car je ne parle pas un mot d'arabe et que je préférais rester avec mes copains et mes copines pour fêter la nouvelle année avec eux... mais en arrivant au Caire le 12 Décembre 1999 à la sortie de l'avion et de l'aéroport j'ai vu de grandes affiches d'un concert "The twelves Dreams of The Sun" 31 Décembre 1999 avec Jean Michel Jarre... Je me suis retourné ou j'ai regardé mon père avec les larmes aux yeux plein d'espoir et de bonheur et il m'a répondu "Voila ton cadeau mon fils"   L'un de mes plus beaux souvenirs de Jean Michel Jarre remonte à 1993. Je suis étudiant, on est en mai, en pleine période d'examens... Je viens d'acheter le CD "Chronologie". Un coup d'œil sur la face arrière: Ouah ! Huit titres ! (le dernier album "En attendant Cousteau" n'en avait que quatre !). Alors là tout le monde se dit "OK, il a déballé son CD, il l'a écouté et il l'a trouvé formidable". En fait, c'est pas tout à fait ça... Comme j'avais pas mal de révisions à faire, je me suis lancé ce petit défi de ne pas écouter l'album avant d'avoir fini une soirée complète de révisions. Et pour moi qui suis un grand fan depuis '86, c'était pas une petite affaire. Bref ! J'ai "buché" assidûment pendant plusieurs heures jusqu'à être sûr de maîtriser mon sujet, et là, après, j'ai dé-gu-sté chaque minute de ce très bon album, dans le noir, comme si ma dernière heure allait sonner. Jamais je n'ai éprouvé autant de plaisir à écouter un album. Aujourd'hui encore, je me remémore parfois cette petite expérience maso quand je me fixe un objectif...


"Visite nantaise"

(Tournée 2010)

 


"VIP à Cannes"

(Téo et Téa showcase)

Mon plus beau souvenir de Jarre est aussi le plus récent ; celui dont la musique m'accompagne quasi quotidiennement depuis plus de 30 ans nous a fait la surprise d'une visite de repérage à Nantes le 26 novembre 2009, soit quatre mois avant son concert au Zénith.
La présentation de cet évènement devant les médias nantais a également permis à certains fans privilégiés de rencontrer l'artiste.
La chance a voulu que je fasse partie de ceux-là ; l'entrevue avec un JMJ très accessible (photos, dédicaces et conversation) reste pour moi un moment absolument magique et fût l'occasion de le remercier pour tout le bonheur procuré au travers de son œuvre.
  Mon plus beau souvenir avec JMJ était son showcase à Cannes. J'y suis allé avec quelques amis qui venaient d'un peu partout en France, entrer dans le VIP Room c'était comme braver les plus grands dangers, outrepasser l'impossible pour arriver dans ce qui allait être l'antre Jarrienne le temps d'une nuit. Ce n'était peut-être pas le plus gros concert de sa carrière, ni le plus marquant album qu'il ait pu composer (Téo & Téa), mais rien que le fait de voir JMJ, ses collaborateurs, c'était comme si, l'espace d'une journée, je faisais partie de son aventure, je partageais un moment commun avec lui, mon premier contact visuel réel avec le musicien dont je respecte énormément le travail.
Cette journée, unique, restera à tout jamais gravée dans mon esprit.


"Il a fait très beau ce jour-là..."

(La Défense)

 


"Fou de ses musiques"

(Rendez-vous Lyon)

Mon souvenir... c'est le concert du 14 juillet 1990, une heure avant le concert. Il avait fait très beau ce jour-là et le soir arrivait. Nous étions la tout sous une musique intemporel En attendant Cousteau
le soleil était rouge et Paris étais tout simplement beau. Puis les lumières éclairaient les bâtiments de La Défense en bleu nuit. C'était magique !
Et la suite que tout monde connaît : 10.9.8.7. De plus en plus fort : 6.5.4.3.2. Encore plus fort et les gents disait tous le chiffre après 1....0
C’était mon premier vrai concert de jean Michel jarre qui restera dans ma tête et dans mon cœur.
Merci a Jean Michel de nous faire rêver et qu'il continue encore et encore...
  Mon plus beau et premier souvenir sur Jean Michel Jarre a été lorsque ils ont passé pour la première fois le concert "Rendez-vous Lyon" sur Antenne 2 à ce moment-là. Ils avaient passé un extrait pendant le journal de 20 h ce jour là et c'était Equinoxe 5, mes parents m'ont retrouvé les yeux grands ouverts devant la télé, j'étais ébahi par les synthés, les lumières, même la musique m'avait subjugué. Mon père m'a enregistré le concert le soir alors qu'il devait enregistrer un film pour lui et après l'avoir regardé, je suis tombé amoureux et fou de ces musiques et de ce musicien. Au fur et à mesure, jouant aux lego, je me suis amusé à reproduire ses scènes de concert jusqu'au concert de la défense. Après j'ai acheté ses disques et depuis, ses musiques partagent ma vie jusqu'à ce jour. Merci Jean Michel Jarre.


"Le déclic"

(Europe en concert - Versailles)

 


"On ne peut rêver mieux"

(Pékin 2004)

C'est à l'âge de 12 ans en 1993, que j'ai ressentie ma plus belle émotion en assistant au concert de Jean Michel Jarre à Versailles. La musique, les images, la lumière, les feux d'artifices m'ont transportés dans un autre monde, fait découvrir un autre univers et m'ont permis de vivre un moment extraordinaire. Cet évènement à été un réel déclic pour moi. C'est depuis ce jour, que je compose de la musique et qu'aujourd'hui je suis scénographe, concepteur lumière, afin de faire rêver les gens comme j'ai pu rêver à travers la sensibilité de Jean Michel Jarre.   Un de mes plus beaux souvenirs est celui de Pékin 2004.
Un coup de téléphone pour me dire que j'avais gagné un concours pour voir JMJ en Chine
Au début je croyais à une blague mais rien de tel, c'était hallucinant. Aller voir JMJ en concert de plus en Chine et à la Cité Interdite et cerises sur le gâteau, le voir avant et après son concert, je crois que là on ne peut rêver mieux dans sa vie.
Le jour de la rencontre arrive. J'attends avec émotion.
Assis face à Pékin je ne l'ai pas entendu venir derrière moi, et  j'entends un "bonjour" qui me paralysa une fraction de seconde, devant moi la silhouette de mon artiste préféré.
Je me redresse avec émotion voir avec  tract, ma gorge est nouée les mots sortent difficilement et non je ne rêve pas, il me tend la main pour me la serrer ce que je fais instantanément. Il me met à l'aise de suite. Nous discutons du concert, de son retour en Chine, de ses projets, suit quelques dédicaces, et malheureusement la fin de cette rencontre, qui sera suivi du concert fantastique et de l'after show pour le revoir une dernière fois.
Un moment inoubliable....


"Je me décide à écouter l'album"

(Aero)

 


"Grandiosement spectaculaire"

(La Défense)

« Alors pour moi je pense que mon plus beau souvenir de Jarre sera certainement le vendredi 19 mars 2010 lors de la séance dédicace à la Fnac où je le rencontrerai pour la première fois !
Enfin pour le moment, mon plus beau souvenir c’est peut être là où tout a commencé, en septembre 2004, quelques jours après la sortie de l’album AERO, ma maman se l’achète me disant que dans sa jeunesse elle possédait ses trois premiers 33 tours d’Oxygène à Chants Magnétiques, ne connaissant que le mythique refrain d’Oxygène 4 qui me déplaisait pas, je me décide à écouter l’album, au final j’aime pratiquement tout l’album, grâce à internet je me renseigne ensuite sur l’artiste qui m’était flou. Je suis époustouflé devant les extraits d’anciens concerts comme Houston. Puis j’achète quelques jours après Images, et là j’adore encore plus les versions par rapport à Aero. En l’espace de 2 mois j’achète pratiquement toute sa discographie en commençant par Oxygène, entre temps France 2 diffuse le concert en Chine, à partir de là je me renseigne sur tout ce qui concerne l’actualité de Jean Michel, dès lors je me considère comme jusqu’à ce jour, littéralement fan de Jarre ! »
  Ils sont beaucoup, les souvenirs spéciaux que j'ai de la musique de Jarre... Mais si j'ai à choisir un, je reste avec le concert de "Paris La Défense". Donc, je connaissais bien sa musique, je n'avais pas pu voir de concert et c'était le premier que j'ai pu voir à la télévision et qui m'a laissé enchanté par son aspect grandiosement spectaculaire.
Et à partir de là, et je me suis encore converti dans plus un fan de Jarre.


"Les battements de mon cœur"

(Europe en concert)

 


"En vacances d'été"

(Oxygène)

Mon plus beau souvenir, c’est lorsque j’avais tout juste 15 ans et qu’au pied du Mont Saint Michel, j’ai entendu le compte à rebours de la tournée « Europe en concert » résonner en moi : 15 ans plus tard, je me souviens parfaitement de cette impression que les battements de mon cœur s’étaient calés sur ce rythme…Chronologie partie II a alors commencé et mes yeux d’adolescente se sont remplis de larmes d’émotion. Mon plus grand regret, lors de ce concert, a été de partir sans avoir pu m’approcher de Jean Michel… Ma chère mère qui m’accompagnait alors… avait peur du mouvement de foule ! Aujourd’hui, en tant qu’adulte, c’est moi qui amène ma chère maman, à Bordeaux, pour enfin retrouver mon idole. Celui qui aurait pu être mon père, dont j’ai écouté les musiques en boucle, le soir pour m’endormir ou en soirée pour me détendre…Et mon cœur n’attend qu’une chose : battre à nouveau, au rythme des mélodies de Jean Michel…   Mon plus beau souvenir de Jarre est le premier. Nous partions en vacances d’été avec mes parents. Sur la route ma mère se retourne vers moi et me dis : « Écoute les vagues et les oiseaux… ». C’était Oxygène, c’était en 1981, j’avais 4 ans… et j’entends toujours les vagues et les oiseaux.



"Magiqu
e, merveilleux"

 

(Tous les albums)

 



"En avance sur son temps"

(Tous les albums)
Le plus beau moment de ma vie remonte au temps où j’étais à l’université. J’habitais alors avec mon frère aîné, qui écoutait une vieille cassette audio d’un artiste que je ne connaissais pas à l’époque. Aussitôt que j’ai écouté cette musique magique, je l’ai aimée. J’avais l’habitude d’écouter cette musique assis à la fenêtre du second étage, la nuit, quand les lumières s’éteignaient, regardant les voitures et les gens passer… en rêve. Je me souviens précisément à quel point s’était merveilleux. Je pouvais voler dans les airs et découvrir des endroits auxquels je n’étais jamais encore allé. Depuis lors, je n’ai jamais cessé d’écouter Jarre, et je ne me suis plus jamais senti seul. Chaque album a un sens particulier pour moi. Ce sont comme des parfums, chacun vous rappelant des instants et des endroits différents.   Pour moi la musique de Jean Michel Jarre, c'est comme voler. Quand je l'ai entendu la première fois, j'ai ressenti que quelque chose de très spécial, incroyable, une musique très en avance sur son temps, et même aujourd'hui encore. C’est grâce à elle que j'ai découvert une autre façon d'écouter de la musique.

▲ ▲ ▲ ▲ Retour en haut de la page ▲ ▲ ▲ ▲

Commenter cet article