Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs uniques

un compteur pour votre site

Publié par Jeanbatman

Jean-Michel Jarre, retour vers le futur par Levif.be

Pionnier de l'électronique, Jean-Michel Jarre revient après huit ans d'absence. Et convoque un casting cinq étoiles, le temps d'une leçon d'histoire synthétique.

A 67 ans, Jean-Michel Jarre reste, plus que jamais, une énigme à décrypter. Fils de Maurice Jarre -le compositeur de BO aux trois Oscars-, il fut d'abord disciple de Pierre Schaeffer, au sein du Groupe de Recherches musicales: au coeur des années 60, Jean-Michel Jarre est alors fasciné par les expérimentations électro-acoustiques et les théories musicales du maître. Une décennie plus tard, pourtant, c'est dans une carrière pop qu'il se lance, en écrivant notamment pour Christophe (Les Mots bleus, Les Paradis perdus), Françoise Hardy et même Patrick Juvet... A ce moment-là, Jean-Michel Jarre oeuvre dans l'ombre. Il n'y restera plus très longtemps. Dès 1976, il sort Oxygène, puis deux ans plus tard Equinoxe. Entièrement instrumentaux, à la fois planants et hypermélodiques, les disques carburent aux nappes de synthés, et deviendront des best-sellers internationaux. Les eighties seront décisives. Jarre se laisse happer par l'air du temps: celui d'une décennie fascinée par le fric et l'hyperbole. Le Français enchaînera les concerts grandiloquents, place de la Concorde, à Moscou, à Pékin, pour le Pape, devant les pyramides... Alors que l'électronique s'est greffée sur la musique de danse -prenant le maquis dans les clubs underground pour y créer les mouvements house ou techno-, il passe désormais pour une superstar mégalo. Et mettra pas mal de temps à s'en remettre... Lire la suite.

Commenter cet article